d
t
m

Structure informationnelle chez les locuteurs bilingues

Influences interlinguistiques et dominance langagière
Domaine: 
Plurilinguisme individuel
Direction de projet:
Durée: 
01.2017 - 12.2021
Equipe:

Laura Hodel

Statut: 
En cours
Description: 

Fonds National Suisse, Encouragement de projets, projet no 176338

Les langues disposent de moyens permettant de relier les événements successifs d’un récit tout en mettant différentes informations en évidence. Dans ce projet, nous analysons des récits de personnes bilingues français-allemand et italien-allemand. Nous voulons savoir si le fait d’être bilingue a une influence sur la manière de construire un récit dans les deux langues.

Dans des récits narratifs, les locuteurs italophones, francophones et germanophones organisent les informations sur l’entité, l’action et le temps de manière différente et ont tendance à favoriser d’autres structures.
Un objectif du projet est d’analyser si les bilingues utilisent deux manières différentes selon la langue qu’ils utilisent ou s’il y a des influences inter-langues dans une ou les deux langues, en fonction du poids respectif de chacune des langues dans leur répertoire. Un autre objectif consiste à déterminer si ces différences sont perçues par des locuteurs natifs, c.à.d. s’ils considèrent des récits (p.ex. en suisse-allemand) construit dans un autre style (p.ex. italien) comme non-natifs.

La démarche s’inspire des théories et méthodes développées en linguistique appliquée sur la structure informationnelle. Ces recherches ont montré que les apprenants adultes d’une langue seconde sont eux influencés par leur langue native. Nous poursuivrons ces recherches en Suisse, avec un focus sur le bilinguisme.